La ruche Langstroth inventée par le révérend Lorenzo Lorraine Langstroth


La ruche Langstroth

Lorenzo Lorraine Langstroth
La ruche Langstroth a été inventée par le révérend Lorenzo Lorraine Langstroth né à Philadelphie aux Etats Unis. Il a déposé son brevet en 1852. Il écrira son célèbre livre the « Hive and the Honey Bee » dans lequel il décrit les différentes méthodes de travail de cette ruche.

Les modèles de ruches

Dans le monde il existe des dizaines de modèles différents de ruche. (Dadant, Langtroth, Warre, Voirnot, Layens etc…) Cependant deux modèles dominent, le Langstroth et le Dadant. Ce dernier est le modèle de ruche le plus utilisé en France. En apiculture le modèle de ruche est souvent une décision importante. Il faudra adapter ce choix en fonction de son apiculture et sa géolocalisation. Dans le monde le modèle Langstroth est le plus utilisé, Amérique du sud, Amérique du nord, Australie, nouvelle Zélande,… En France ce modèle est utilisé dans le Sud-Est pour des raisons de températures plus clémentes. De plus elle est très adaptée aux miellées courtes et intenses.

 

La ruche Langstroth

La constitution de la ruche Langstroth

La ruche Langstroth est composée de plusieurs éléments :

Le fond qui peut être plein, aéré partiellement, ou totalement. Il peut être fabriqué en bois mais aussi en plastique

Le corps qui a une capacité de 10 cadres. Certains utilisent la ruche Langstroth en mode Hoffman

Le couvre-cadre qui permet l’isolation de la ruche

Le toit qui abrite la ruche peut être en tôle, bois et de forme plate ou style « chalet »

Plusieurs méthodes pour la hausse sont possibles avec ce modèle :

  • La méthode dite en double corps la hausse sera identique au corps du bas.
  • Une hausse d’une hauteur de 17cm idem que la Dadant mais à une longueur Langstroth pour que les abeilles emmagasinent leur récolte.

Le fonctionnement

La ruche Langstroth possède de multiples possibilités de fonctionnement.

  1. La ruche divisible

    C’est la méthode d’utilisation de la Langstroth, le principe est d’empiler des corps identiques. C’est un grand avantage, car cela diminue le nombre de différents cadres possibles. De plus l’utilisation de cette manière rend cette ruche très ludique. En effet lors de division ou de transfert de couvain, les manipulations seront aisées.

    Cependant il faudra un matériel de miellerie adapté à l’extraction de cadre de corps, plus encombrant en mode dit tangentiel.

  2. La ruche type Dadant

    Pour cette méthode on va utiliser un corps Langstroth et par-dessus rajouter des demi-hausses type Dadant,pratique sur des petites miellées et pour des raisons de poids.

  3. On peut utiliser les deux méthodes pour travailler la colonie.

    C’est aussi un bon atout de la ruche Langstroth. L’utilisation du double corps pour les divisions et l’utilisation de demi-hausses pour les miellées.

 

Avis