Le mois de février est le mois qui annonce le début de la saison


Le mois de février

fevrier001Le mois de février est le mois qui annonce le début de la saison. Le redémarrage de la saison commence avec les premières floraisons et les premières hausses de températures. La ponte reprend et les butineuses commencent leurs grands travaux de récolte de nectar et pollen.

Les travaux de l’apiculteur

fevrier002Première Visite

Pour cette première visite de l’année. Il faudra attendre un jour bien ensoleillé et une température convenable pour l’effectuer. Cette visite consistera principalement à estimer la force de la colonie.

  • Nombre de cadres de couvains : à cette période le nombre de cadre doit commencer à augmenter. Si cela n’est pas le cas procédez  à de la stimulation. (Voir en chapitre ci-dessous)
  • Povisions : Il se peut que certaines colonies ai bloqué l’espace par des provisions aient ce moment vous pouvez dégager quelques cadres pour faire de la place
  • Aspect du couvain : Son aspect  est important, il représente l’état de la reine, un couvain peu important ou disséminé est signe d’une reine trop âgée. Il faudra donc prévoir un changement.
  • Visite sanitaire : Vérifiez bien l’état sanitaire de votre ruche (nosémose, loques, mycoses, varroa)
  • Vérifier les provisions! provisions équivaut à la quantité de miel et de pollen!

fevrier003Astuces ! Concernant le varroa désoperculez quelques alvéoles de mâles et observez la larve.

Démarrage de la stimulation:

A cette période la colonie démarre l’activité, reprise de la ponte, butinage. On va pouvoir alors pratiquer de la stimulation sur celle-ci.

La stimulation consiste à apporter des petites quantités de sirop mais répétées. Ce sirop devra être dilué pour avoir une concentration d’eau à 50%. Cela aura pour effet de booster votre colonie et d’augmenter le volume de la ponte rapidement.

Vous pouvez aussi réaliser des pâtes protéinées qui apporteront un apport de protéines et aideront les abeilles à l’élevage.

Frelon asiatique :

Le frelon asiatique s’étend de plus en plus sur notre territoire.fevrier004 Des recherches sont en cours pour trouver un moyen d’éradication sans toucher une autre espèce. C’est au démarrage des beaux jours que les fondatrices sortent et recherchent un lieu pour l’élaboration de leurs nouveaux nids. A cette période il est donc conseillé de mettre en place les pièges dans le but de capturer ces fondatrices.

-Préparer les cadres gaufrés

Le mois de février n’est pas encore un mois très chargé en travaux, profitez-en pour avancer sur la confection de vos cadres cirés (voir vidéo confection cadre ciré)

-Préparer les ruchettes

La ruchette est le premier matériel dont vous aurez besoin en début de saison. Une fois les colonies suffisamment forte et une présence de mâles mûr ; vous pourrez commencer la confection de vos essaims. La ruchette devra alors être prête soit bien propre, désinfectée, peinte et posséder un moyen de fermeture.

Les floraisons du mois

fevrier007Corylus Le noisetier (symbole de sagesse et justice)

La plante

Le noisetier est l’un des premiers arbustes à fleurir en saison,  il peut mesurer jusqu’à 6 mètres de haut. Il est très rustique et préfère les lisières de bois. Son inflorescence ressemble à celle du châtaignier, elle se présente sous forme de chaton. Ses feuilles peuvent être de différentes couleurs en fonction des variétés. Il fleurit de février à mars. Il produit un fruit, la noisette très bonne pour la santé car riche en oméga 3, fer et vitamines E.

L’intérêt pour les abeilles

Cet arbuste est l’un des premiers en floraison de la saison et comme le mimosa il apportera une source en pollen importante. Les chatons sous forme d’épis sont nombreux sur chaque ramification. De couleur jaunâtre ils contiennent du pollen jaune.

L’utilisation et intérêt :

  • On utilise ses branches pour la réalisation de paniers. Il peut être utilisé aussi pour la culture de truffe car il vie en symbiose avec les champignons également ou pour la recherche d’une source.
  • Il peut être utilisé en haie autour de verger pour lutter contre le vent, mais aussi car il abrite des pucerons qui pourront  potentiellement nourrir d’autres auxiliaires aidant les cultures de vergers.
  • De plus c’est un refuge pour de nombreux animaux qui viennent se délecter de son fruit.

L’amandier/Prunus famille des rosacées

fevrier006La plante

C’est un arbre qui peut atteindre 10 mètre de haut. Il est rustique pouvant tenir jusqu’à -20°C, il est  présent en en milieu méditerranéen. Il fleurit tôt en saison même en cas de gelée du matin. Il fleurit abondamment de couleur blanc/rosé spectaculaire.

L’intérêt pour les abeilles

Les abeilles seront heureuses de trouver cette floraison à cette époque, il fleurit abondamment et fournit nectar et pollen. Le démarrage de la saison se fait souvent à son apparition.

Il est suivit la plupart du temps par d’autres fruitiers, prunelliers, abricotiers

L’amandier

Autrefois la Provence etait un grand lieu de production de l’amande. Maintenant la Provence ne produit qu’environ 10% des besoins national. Les productions sont situées, pays du Maghreb, Turquie, Italie, Espagne et le premier producteur est les Etats unis concentré sur la Californie.

La Californie qui a opté pour une monoculture intensive. C’est principalement l’abeille qui assure la pollinisation de l’amandier, ce qui permet un surplus d’environ 40%. Pour assurer cette pollinisation les producteurs font appel à des apiculteurs. Les abeilles subissent de gros dégâts dus aux pesticides. Le renouvellement des colonies est alors assuré par d’autres pays de l’hémisphère sud tel que l’Australie.

(Voir DVD des abeilles et des hommes)

Avis