10% de reduction sur votre panier. Code promo : noel

Les travaux de l’apiculteur le mois de décembre


Le mois de décembre est un mois où le travail de l’apiculteur va se faire en dehors du rucher.
En effet c’est à cette période que l’on va pouvoir préparer la saison prochaine.

Les travaux de l’apiculteur :

De temps en temps, vous devez surveiller le poids de vos ruches, et si nécessaire ajouter un pain de candi.

Nettoyage du matérieldécembre apiculture

Les ruches accueillent des milliers d’abeilles chaque saison. Au fil des saisons, vous constaterez l’accumulation de propolis et de saleté dans vos ruches. Pour des raisons d’hygiène, il va falloir nettoyer cela. Avec votre lève-cadre et une brosse métallique, nettoyez le plus gros. Munissez-vous ensuite, d’un chalumeau pour faire fondre la propolis et la cire. Vous pouvez aussi brosser avec de la javel ou de la soude vos éléments pour les désinfecter.

Les outils de l’apiculteur doivent être eux aussi nettoyés.

Nettoyez votre lève-cadre à la javel ainsi que le bout de votre enfumoir. Dégraissez votre enfumoir de sa calamine avec le chalumeau et passez votre combinaison au lave-linge pour éliminer les odeurs de venin.

Préparez le matériel

Peinture des ruches

C’est pendant les mois d’hiver que l’on va en profiter pour réparer ou entretenir le matériel. Les ruches sont exposées aux intempéries, à la chaleur de la colonie, aux attaques de prédateurs (teignes, blaireau, sangliers, fourmis…) C’est pourquoi, il faut de temps en temps redonner un coup de jeune à tout cela.

Préparation des cadres

Pendant cette période, vous pouvez aussi commencer à préparer vos cadres. Remettez-les en état, filez, nettoyez ou tout simplement commencez à cirer.

On pourrait penser que la saison est encore loin mais le temps passe très vite. Concernant le stockage des cadres cirés, vous pouvez simplement les placer dans des corps vides ou sur des supports cadres.

De futurs emplacements

C’est à cette période que l’on peut chercher de nouveaux emplacements. Pour plusieurs raisons, améliorer la durée de floraison, pour chercher une floraison particulière, ou pour avoir une floraison à une période creuse de l’endroit initial.

Organisez la saison à venir

On peut déjà se pencher vers la saison prochaine en termes de choix sur les attentes du cheptel.

  • Quelles transhumances ?
  • Quelle transhumance peut être réalisée cette année ?
  • Avec quelles ruches ?
  • A quelle date ?

*Se déterminer un objectif

Faire un point sur le nombre de ruches hiverné et faire un plan sur le nombre d’essaims à réaliser, réaliser un calendrier de floraison intéressante etc…

Déterminer les ruches productions et les ruches à essaims
Analysez son cahier d’élevage de l’année

  • Ages des reines
  • Traitements Varroa
  • Moyenne de production
  • Date de transhumance

Une petite analyse quel que soit la taille de l’exploitation est toujours importante pour comprendre ce qui à fonctionner et au contraire ce qui est à améliorer.

La floraison du mois

Le laurier tin

Le laurier tin (Viburnum tinus)

  1. Le laurier tin, est un arbuste typique de la région méditerranéenne pouvant atteindre jusqu’à 3 mètres de hauteur. C’est un arbuste persistant à feuillage vert, ses fleurs sont petites, blanches et positionnées en grappes. La floraison parfumée peut durer longtemps de décembre à mars en général.
  2. Son intérêt pour les abeilles
    Il sécrète un nectar attractif pour les abeilles tout au long de sa floraison qui peut s’étaler plusieurs mois. (Décembre à mars)
  3. Son rôle écologique
    Le laurier tin possède des feuilles domatiées qui ont la particularité d’abriter des acariens phytoseides connus pour être de redoutables prédateurs aux acariens de vergers. De plus il sécrète du nectar pendant une période creuse pour les floraisons.

Avis